Tu n'es pas seule dans le tourment.

Pourquoi a-t-il fallu que nous nous retrouvions au même endroit, quelle coïncidence a fait que ce jour là, et cette heure précise je soit venu là où tu te trouvais ? Pourquoi m'as tu raconté ton histoire ? Pourquoi ai-je été si sensible à celle ci ? Pour quelle raison ai-je envie de partager quelque chose avec toi ?

 

Pourquoi tes mises en garde ne m'alertent pas ? Pourquoi quand tu me parles de ton apparence en termes négatifs, ça ne m'affecte pas ?

 

Pour quelle raison, le soir, je ne peux m'empêcher d'y songer ? Et que bien que tu me fasses peur, j'ai terriblement envie de te serrer contre moi ?

 

Suis-je à blâmer pour cette envie ? Ai-je allumé ce feu moi même ?

 

Prends moi dans tes bras, serre moi fort, étouffe moi, que je puisse enfin dormir.

 

Tu n'es pas seule dans le tourment.