Ça ne va pas. Je ne sais pas pourquoi, mais ça ne va pas.

Je suis avec les deux lardons depuis trop longtemps je pense, j'ai à nouveau faim, à nouveau faim de nouveau.

 

Et même quand on fait 90kg pour 1m60, c'est facile de trouver du nouveau. J'ai allumé Tinder et pouf, 50 nouveaux en deux jours. Mais j'ai toujours l'angoisse de rencontrer les gens IRL. Je ne l'ai fait qu'une fois, c'était avec Jonathan, et ça m'a cassée en deux... Vous en avez vu passer un bout, j'ai consacré un blog entier à cette histoire.

 

Bon, faim de nouveau. Une personne a réussi à obtenir mon numéro de téléphone, mais est-ce que je veux vraiment la voir en vrai ? Je ne sais pas... Je ne sais pas si je suis capable d'assumer de voir les deux zigotos qui font la trogne parce qu'un soir, je ne rentre pas à la maison. Mais j'ai envie d'aller embrasser d'autres personnes ! Et si je le fais, ça me donnera envie d'autres choses, qu'on fait en généra tout au long de la nuit... Une situation bien compliquée, quoi.

 

Et puis, il y a ce type, sur internet.

Je l'appelle M. Laravel, parce que c'est un peu une grosse machine sur Laravel (un outil pour fabriquer des sites web).

Il me fait envie, ce type. J'en ai parlé avec Edredombre, je lui ai dit que j'en ai ras le bol d'avoir envie des gens comme ça, je me sens mal. Il m'a dit que si ça se trouve en fait, ce qui m'attire c'est pas le physique des gens mais leur intelligence. Ça expliquerait mon adoration envers Jonathan, qui est autiste d'Asperger, d'après lui.

Bon, M. Laravel, il a une copine, donc forcément moi, je vais pas bien. Je fantasme le type, je n'arrive pas à m'en empêcher, c'est super dur. Quitte à être déçue si jamais je vois vraiment ce à quoi il ressemble réellement... et je n'arrive pas à empêcher ça.

Et sa copine, en plus...

Je suis encore dans la merde, c'est chiant.

 

Vivement dans un mois, qu'il n'y ait plus de gens chez moi, je pourrai faire des trucs comme sortir voir des gens et les embrasser.